Le parquet est un matériau noble que l’on peut choisir tendre comme le sapin ou plus dur comme le noyer et qui s’installe dans toutes les pièces de la maison.

Le parquet en bois tient son caractère écologique de sa provenance, sa composition, son mode de production et de son application. Il se choisit en fonction de son coloris, de son épaisseur et de sa capacité à absorber l’eau. Ainsi, un bois exotique sera naturellement plus résistant pour une salle de bains. On privilégie un parquet vitrifié ou verni plutôt qu’huilé ou ciré parce que cette finition protège le matériau et s’entretient facilement. Si vous avez la possibilité, préférez un fini à l’huile végétale plutôt qu’au vernis.

Choisissez au maximum des essences locales et évitez les plus exotiques comme le teck. Vérifiez l’écolabel FSC (Forest Stewardship Council) et optez davantage pour des bois à croissance rapide qui se renouvellent facilement. Le bambou est un excellent choix puisqu’il est mature vers 5 ou 8 ans. Le chêne n’est quant à lui mature qu’entre 100 et 200 ans, mais il demeure cependant un choix responsable puisque sa solidité en fait un parquet résistant et durable. Le merisier et l’érable sont aussi des bois francs à considérer.

Bois massif, exotique ou parquet contrecollé ?

À chaque style d'habitation, son parquet ! Plus prestigieux, le parquet massif - en bois exotique ou non - fait preuve d’une robustesse exceptionnelle et allie l’authenticité à des qualités d’isolant naturel. Les parquets contrecollés, assez onéreux, et exigeants en terme d’entretien, sont composés de trois épaisseurs dont la première est intégralement composée de bois. Ils sont, quant à eux, disponibles dans des gammes de prix moindres que celles du luxueux parquet massif.

Côté essences, à vous de choisir entre l’authenticité du bois massif en chêne par exemple, ou bien l’exotisme avec le hêtre, du pin ou du jabota. Quant aux modèles contrecollés, ils offrent un aspect proche de celui du bois massif.

À choisir également la largeur des lames. Étroites ou larges ? Telle est la question. Pour des lames XXL, seuls les parquets contrecollés sauront répondre à ce souhait. À noter que les lames de parquet étroites, en monofrise ou multifrise, conviennent parfaitement aux petites pièces.

Quid de la finition ?

Choisir la structure ou le bois de son parquet massif est une chose, définir sa finition en est une autre. Vous voulez un parquet très résistant et facile d’entretien ? Optez pour le parquet en bois verni. Il se décline en mat, huilé, doré ou patiné. Vous préférez l’esthétique du bois brut ? Le parquet brossé est la solution parfaite. Et si vous accordez de l’importance aux produits respectueux de l’environnement, orientez-vous vers le parquet huilé.

Côté entretien, le parquet contrecollé se nettoie facilement avec une serpillière humide et un produit adapté. Pour le paquet massif, soyez plus vigilant. S’il n’est pas verni, pensez à le huiler régulièrement.