L’image désuète du papier peint des années 70 est aujourd’hui bien oubliée et il apparaît comme une véritable solution de décoration.

La diversité des techniques d’impression et la variété des univers proposés, permettent une décoration modulable, qui s’adapte au goût de chacun.

Quel papier peint choisir ?

Lors de votre sélection, prenez en compte la matière du papier peint qui détermine son aspect mais aussi ses qualités techniques (résistance à la lumière, solidité, lessivable ou non…). Le papier peint peut être en papier, en vinyle, en vinyle expansé, intissé ou à peindre.

Quel papier peint choisir en 4 questions essentielles:

  1. Le support est-il complètement lisse ou détient-il quelques petites imperfections ?
  2. S'agit-il d'une pose dans une pièce sèche (chambre, salon) ou dans une pièce humide (salle de bains, cuisine) ?
  3. Y a-t-il beaucoup ou peu de passage ?
  4. Le papier doit-il être lessivable (lavé à l’eau et au détergent) ou simplement lavable (frotté avec une éponge humide) ?

Le papier peint en papier ou traditionnel

Constitué exclusivement de papier, le papier peint traditionnel existe sous 2 formes : le simplex, une seule épaisseur de papier sur laquelle est imprimé le motif et le duplex, constitué d'une épaisseur de papier supplémentaire. Ce dernier s’avère plus facile à poser, plus opaque et plus résistant. Il reste cependant un revêtement relativement fragile : il ne peut être lessivé mais seulement lavé ou épongé et il est sensible à la lumière. Ce type de papier peint est recommandé pour les pièces avec peu de passage et non humides (séjour, couloir, chambre). De par sa finesse, sa pose est assez délicate et exige un support très bien préparé (mur lisse et sec).

Le papier peint vinyle

Le papier peint vinyle est caractérisé par une fine couche de PVC imprimée, dont l'aspect peut être mat ou laqué. Si ses performances varient selon l'épaisseur de la couche de PVC et la technique de fabrication, il constitue globalement un papier robuste, adapté à toutes les pièces de la maison, notamment la cuisine, la salle de bains et les chambres d'enfant. Il est imperméable, lessivable et résistant aux frottements et aux UV. En fonction de son épaisseur et de sa densité, il peut aussi servir à camoufler les petites imperfections d'un mur. Tendance, le papier peint vinyle expansé possède les mêmes qualités que le vinyle simple. Toutefois, lors de sa fabrication, des encres gonflantes transforment le PVC en mousse et lui donnent son relief caractéristique.

Le papier peint intissé

Il est uniquement composé d’un assemblage de fibres textiles compressées. L’épaisseur du revêtement permet de camoufler les défauts sur un mur un peu abîmé. Plus le grammage est élevé, plus le papier masque les imperfections du support. Imperméable et lessivable, il peut être posé dans les pièces humides. De plus, la matière fibreuse du revêtement est duveteuse au toucher et apporte une ambiance chaleureuse à vos murs.

Le papier peint à peindre

Si vous ne trouvez pas de papier peint à votre goût, vous pouvez opter pour un papier peint à peindre : choisissez l’effet matière désiré et personnalisez-le facilement avec la peinture de la couleur de votre choix. Les papiers peints à peindre peuvent être traditionnels, en vinyle, en vinyle expansé ou intissés. En général, ce type de revêtement est utilisé en rénovation car il détient un grammage relativement important qui permet de camoufler les petites imperfections comme des microfissures ou des petits trous dans le mur